Canicule : bien se préparer pour mieux se protéger | Saint-Christophe ASSURANCES
26 / 07 2018

Canicule : bien se préparer pour mieux se protéger

Le mercure grimpe et il est tentant de parler de temps caniculaire pourtant, forte chaleur ne signifie pas systématiquement épisode caniculaire. Par définition on parle de canicule lorsque les températures sont élevées de jour comme de nuit et que les variations de températures sont faibles. De plus, ces températures doivent rester élevées plusieurs jours de suite, c’est seulement alors qu’on pourra parler de canicule. Ces derniers jours les températures ont tendance à augmenter significativement, Saint-Christophe vous accompagne et met à votre disposition quelques bonnes pratiques afin de vous protéger au mieux face aux grosses chaleurs.

 

Quelles sont les populations dites à risque pendant la canicule ?

Face à la chaleur nous réagissons tous différemment. Certaines populations sont plus sensibles et considérées « à risque ».


Les nourrissons et les enfants (surtout ceux de moins de 4 ans)
Le corps de l’enfant transpire beaucoup pour se maintenir à bonne température ; en conséquence, il perd de l’eau et s’expose à des risques plus importants de déshydratation. Les périodes de canicule amplifient le phénomène, restez donc vigilant.
Pour reconnaitre les signes de la déshydratation chez le nourrisson et chez l’enfant, Ameli.fr nous donne tous les signes à connaitre.

Les personnes âgées de plus de 65 ans
Passé un certain âge, on transpire moins et on a donc du mal à se maintenir à 37°C. Comme elle se régule plus difficilement, la température peut alors augmenter : on peut alors être victime du fameux « coup de chaleur » (hyperthermie, température supérieure à 40°C avec altération de la conscience). En plus du coup de chaud, les plus de 65 ans sont parfois sujets à ce que l’on appelle l’hyponatrémie conséquence d’une hydratation trop importante (baisse du taux de sodium dans le sang).

D’autres personnes à risque ?
Les enfants ou les personnes âgées ne sont pas les seules concernées. Il faut aussi porter une attention particulière aux personnes qui :

  • ne quittent pas le lit ou le fauteuil 
  • sont victimes de troubles mentaux (démences), de troubles du comportement, de difficultés de compréhension ou d’orientation
  • ne sont pas autonomes (dans le quotidien, dans les actes usuels de la vie)
  • sont atteintes de maladies chroniques (problèmes cardiaques, asthme, diabète…)
  • sont dans des situations de grande précarité (exemple : sans domicile fixe)
  • prennent un traitement médicamenteux qui pourrait interférer avec l’adaptation du corps aux fortes chaleurs
  • font beaucoup de sport
  • travaillent dans le secteur du BTP ou du paysage
  • sont isolées (personnes seules sans famille par exemple).

 

Quels bons réflexes adopter ?

Préparez-vous avant la canicule !
Avant que les grosses chaleurs n’arrivent vous pouvez anticiper en repérant les endroits climatisés proche de chez vous : cinémas, centre commerciaux, musées, églises…
Vous pouvez aussi préparer un « kit canicule » : brumisateur, éventail, thermomètre médical et ventilateur. N’hésitez pas à vous faire conseiller par votre médecin pour adapter votre kit à votre état de santé.
Enfin, si vous faites partie d’une catégorie de population fragilisée ou connaissez quelqu’un qui semble l’être, n’oubliez pas de signaler votre situation ou celle de vos proches auprès des services municipaux ou des équipes sanitaires de secours afin de rentrer dans les dispositifs d’aide en cas de fortes chaleurs.

Adoptez les bonnes attitudes
Pour vous protéger et mieux vivre cette période de fortes chaleurs, nous vous conseillons de :

  • bien vous hydrater : buvez avant d’avoir soif !
  • vous rafraichir régulièrement : brumisateur, gant de toilette imbibé d’eau fraîche, bassine d’eau pour vos pieds, ne lésinez pas sur les dispositifs
  • ne pas sortir aux heures les plus chaudes et si vous en avez l’occasion prévoyez des ballades ou sorties dans des lieux climatisés (cinéma, boutiques, musées, restaurants…)
  • ralentir sur le sport… Evitez les efforts physiques trop intenses
  • ne pas boire d’alcool
  • manger ni trop ni pas assez en privilégiant des plat frais ou des fruits et des légumes gorgés d’eau (concombre, melon, pastèque…). Concernant la cuisine, évitez de trop utiliser four et plaques de cuisson, qui augmentent les températures de votre intérieur.
  • maintenir votre habitation la plus fraîche possible : fermez les volets et les fenêtres en journée et aérez la nuit lorsque les températures sont légèrement plus basses. 

Si vous devez faire un long trajet en voiture, n’oubliez pas de prévoir de quoi vous hydrater. Prenez aussi le temps de faire des pauses sur des aires arborées. Vous pouvez aussi penser à vous équiper de pare-soleil. Enfin, évitez de stationner en plein soleil.

 

Canicule, pensez solidarité !

La canicule  nécessite qu’on soit tous vigilants :
  • Si vous êtes seul, nouez le contact avec vos voisins, ne restez pas isolé 
  • Si vous avez repéré une personne isolée ou en difficulté signalez-la aux autorités ou aux services d’aide de votre commune
  • Si au sein même de votre famille vous avez un parent qui nécessite de l’attention, organisez-vous en famille et entre amis afin de vous relayer
  • Si vous avez proche de chez vous des personnes sans domicile fixe, n’hésitez pas à contacter votre mairie, les associations comme le Secours Catholique ou le SAMU social afin qu’une aide soit apportée à temps.
 

Quelques informations utiles pour affronter la canicule

  • Consultez régulièrement le site de Météo France pour vous tenir informé de la situation et savoir comment réagir face aux différents niveaux de canicule.
  • Si vous avez besoin d’aide ou des questions, contactez « Canicule info service », par téléphone au 0800 06 66 66 (appel et service gratuit, depuis un téléphone fixe, ouvert de 9 h à 19 h)
  • Vous venez de faire un malaise à cause de la chaleur ? Contactez sans plus attendre le 15
  • Sociétaire Saint-Christophe disposant d’un contrat santé, ayez le réflexe « téléconsultation » si votre médecin traitant est en congé. Des médecins diplômés sont à votre écoute, 24H/24, 7J/7.

 

Remonter