Télétravail à la Mutuelle Saint-Christophe assurances : ce que prévoit l'accord | Saint-Christophe ASSURANCES
Coronavirus : retrouvez toutes les recommandations officielles. En savoir plus
25 / 03 2022

Télétravail à la Mutuelle Saint-Christophe assurances : ce que prévoit l'accord

 

 

Agathe Crédoz, directrice des ressources humaines et de l’engagement, revient sur le nouvel accord relatif au télétravail au sein de la Mutuelle Saint-Christophe assurances signé en janvier 2022 et mis en œuvre en mars. 
Cet accord marque un cap fort dans la volonté de la Mutuelle de poursuivre sa transformation et la modernisation de ses modes de travail tout en illustrant de manière concrète son positionnement d’assureur et d'employeur responsable.
 

 

 

 

Dans quel contexte s’inscrit ce nouvel accord télétravail ?

Cet accord s’inscrit dans la continuité de notre politique de modernisation de nos modes de travail, avec un premier accord télétravail mis en place à la Mutuelle en 2014, puis renouvelé en 2019. Ces deux dernières années, bien malgré elle, la crise sanitaire nous a permis d’accélérer et de réaffirmer encore plus fortement notre volonté d’offrir plus de flexibilité et d’améliorer la qualité de vie au travail de nos salariés. 
En amont des négociations, nous avons interrogé les collaborateurs de la Mutuelle afin d’avoir une vision plus précise de leurs attentes en la matière. Dans notre dernière enquête sociale ‘Horizon’, 88% des répondants ont ainsi considéré que ‘le travail à distance permet de mieux concilier vie privée et vie professionnelle’. Deux-tiers d’entre eux ont par ailleurs exprimé à cette occasion leur souhait d’aller au-delà de deux jours de télétravail par semaine. Des attentes claires et sans ambiguïté.

 
 

Quelles sont les principales nouveautés de l’accord ?

Nous avons eu un dialogue sain et constructif avec nos partenaires sociaux, ce qui nous a permis de procéder à des évolutions de fond importantes. Cet accord intègre notamment la possibilité de télétravailler jusqu’à 3 jours par semaine, dans le respect des règles d’équipe et en concertation avec son manager qui reste garant du planning. Nous avons aussi assoupli très largement les règles d’éligibilité : l’accord s’applique désormais sans condition d’ancienneté aux CDI, CDD, alternants, stagiaires, y compris pendant la période d’essai.

Enfin, afin de rendre concrète la flexibilité au travail, nous avons ouvert à d’autres lieux d’exercices le télétravail, que la seule résidence principale. Les salariés peuvent désormais télétravailler depuis une résidence de vacances, maison de famille ou résidence secondaire, à condition bien sûr d’avoir une bonne connexion internet et de respecter le rythme hebdomadaire prévu dans l’accord. L’idée est donc de faire du télétravail un élément du quotidien, et non plus un sujet de débat.

 
 

Quels sont les enjeux majeurs et les facteurs clés de succès de cet accord ?


Tout réside dans la façon dont nous allons collectivement faire vivre cet accord. L’enjeu majeur est de réussir à maintenir le niveau de confiance entre collaborateurs et managers développé naturellement pendant la crise sanitaire, et de tenir cela sur la distance. Ajoutée au sens des responsabilités, cette confiance doit nous permettre d’atteindre un triple objectif : l’épanouissement personnel, le maintien du collectif et bien sur la performance de l’entreprise. L’entreprise est un bien commun, et il nous faut la préserver, grâce à l’engagement de chacun et notre sens des responsabilités. Personnellement, je suis sereine quant à notre capacité à y arriver, ensemble, car nous l’avons démontrée déjà ces deux dernières années.

Notre résilience est incroyable, et nous sommes ressortis grandis de cette crise, alors partons du principe que le pire n’est jamais certain, au contraire ! L’optimisme et une forte culture d’entreprise sont les ingrédients de la réussite d’une telle transformation. Nous avons tout à la Mutuelle Saint-Christophe assurances pour y arriver. Alors faisons-nous confiance !

Cliquez pour zoomer sur l'infographie

 

 

Remonter