Saint-Christophe - Témoignages - Renaud Lugagne | Saint-Christophe ASSURANCES
Coronavirus : retrouvez toutes les recommandations officielles. En savoir plus

Administrateur de l’Association Saint-Christophe
 

Bonjour Renaud, comment décrivez-vous votre activité, et les liens tissés avec la Mutuelle ?

Je suis superviseur des administrateurs de biens au sein du diocèse de Marseille. Je gère les problématiques assurance et suis responsable des affaires immobilières sachant que le patrimoine immobilier du diocèse de Marseille est très important. 

En arrivant au diocèse de Marseille il y a dix ans j’ai connu la Mutuelle qui en était l’assureur. J’ai alors créé le service assurances du diocèse, qui n’existait pas, avec l’aide de mon Inspecteur commercial. Nous avons travaillé ensemble pour transformer les assurances Dommages aux biens du diocèse en police unique : cette centralisation permet à la curie d’avoir une vision d’ensemble de l’activité d’assurance.
 

Pour vous qui avez endossé plusieurs rôles dans notre mutualité, qu’est-ce qu’être délégué de secteur, Correspondant Solidarité, Président de région et Administrateur de l’Association Saint-Christophe ?

J’ai d’abord intégré la mutualité comme délégué de secteur, en participant aux Comités mutualistes puis en étant élu Correspondant Solidarité pour ma région. La Mutuelle est d’une très grande souplesse et proche de ses sociétaires. À tout problème, tout questionnement, elle trouve toujours une solution. On se sent comme en famille et c’est un vrai trésor. 

Pour détailler chacun de mes rôles, le rôle de délégué de secteur permet à la Mutuelle d'être alertée de tout problème qui peut se poser et de réagir immédiatement. Le délégué est un vecteur essentiel de l'agilité, de la souplesse dont fait preuve « Saint-Christophe » quotidiennement. Mon expérience personnelle m'a rappelé à chaque instant que « notre » mutuelle était toujours présente et très réactive.

Une des réponses d’engagement solidaire de la Mutuelle passe par le Correspondant Solidarité, qui est à l'écoute des dossiers qui ne sont pas indemnisables. De concert avec les Inspecteurs régionaux, j'ai pu ainsi proposer l’allocation de sommes pour des situations extrêmement difficiles (décès, maladie, accidents de la vie) à des assurés qui étaient désemparés.

Le Président de région anime la région et représente les sociétaires de tous les groupements mutualistes. Il fait notamment remonter à la Direction générale les différents problèmes, les situations à améliorer etc. Notre précédent Président de région, Pascal Mésanguy, m’a proposé de lui succéder et j’ai assuré la Présidence de la région jusqu’à l’élection de notre nouveau Président, Laurent Charignon. Les Comités mutualistes sont essentiels pour faire remonter les problématiques et les questions des sociétaires.

En tant qu’Administrateur de l’Association, je rejoins mes précédentes missions de Correspondant Solidarité, au service des sociétaires dans l’accompagnement de prévention et de solidarité qu’apporte l’Association.
Ce sont donc des rôles complémentaires et liés par les valeurs communes qui nous animent.
 

Comment voyez-vous la mutualité en général ?

En tant que délégués, nous avons tous l'impression d'appartenir à une famille et la Mutuelle est sa maison. Cette maison de famille donc, nous y avons grand plaisir à nous y rendre, pour les réunions techniques ou autre.

L'esprit mutualiste, dans notre cas bien précis d'une mutuelle fondée par des prêtres catholiques, est insufflé par notre foi chrétienne. Nous restons fidèles à notre ADN et le fait de s'ouvrir à l'ESS n'est absolument pas contradictoire avec ce que je viens de vous dire.

La Mutuelle est très professionnelle et réactive, nous sommes bien accompagnés et particulièrement en cas de sinistre, c’est une PME qui a tout d’une grande !
Pour l’avenir, je vois une Mutuelle toujours indépendante, en pleine croissance sur le long terme grâce à ses principes de prudence et de sagesse

Remonter