Vols, sécurité incendie : être bien assuré ne suffit pas. Pour protéger son habitation ou son patrimoine immobilier, il faut anticiper les risques en adoptant quelques méthodes simples.


Intoxication au monoxyde de carbone : comment se protéger ?

 

Inodore, incolore, indétectable par l’homme… et fortement toxique, le monoxyde de carbone (symbole chimique CO !) provoque chaque année en France près de 4000 accidents. C’est la première cause de mort accidentelle par intoxication.


Comment surviennent les accidents au monoxyde de carbone ?

Le mauvais fonctionnement ou un usage inapproprié des appareils de chauffage dits « à combustion » (cheminées, chaudières et autres appareils équipés de moteurs à combustion interne fonctionnant au gaz, bois, charbon, à l’essence, au fuel ou encore à l’éthanol) est à l’origine du phénomène. 
Or, d’après l’INPES, plus des trois quarts des Français équipés de ce type d’appareil ne sont pas conscients d’avoir à leur domicile une telle source de danger.
Sans surprise, c’est au retour des grands  froids de l’hiver que surviennent la majeure partie des accidents, lorsque sont remis en marche les moyens de chauffage. Une combustion incomplète couplée à une mauvaise alimentation en air frais peut alors rapidement virer au drame.        


Comment se manifeste une intoxication au monoxyde de carbone ?

L’inhalation du monoxyde de carbone entraîne une asphyxie plus ou moins grave. En fonction de la concentration et de la durée d’exposition, les personnes intoxiquées sont victimes de maux de tête, vertiges, troubles de la vision, nausées. Elles ressentent une grande fatigue ou au contraire une grande fébrilité. Passé un certain stade, le monoxyde de carbone peut provoquer une syncope, voire le décès. Si de tels symptômes se produisent, aérez immédiatement la pièce, coupez les appareils électriques et appelez les secours.


Diagnostiquer et détecter

Avant de mettre en route votre système de chauffage, faites vérifier son état par des professionnels. Un entretien régulier des appareils  est également recommandé.


Besoin d’aide pour lutter contre les risques d’intoxication au CO ?

Notre partenaire EPS propose depuis 2017 un « diagnostic des risques domestiques » et l’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone, en option dans ses offres de télésurveillance, au prix unitaire de 3 €/mois et 1,50 €/mois pour chaque détecteur supplémentaire. 

 

Pourquoi installer un détecteur de fumée ?

Sécurité incendie : l’installation d’un détecteur de fumée est obligatoire pour tous les logements depuis le 8 mars 2015. L’installation et ses frais sont à la charge du propriétaire, qu’il soit l’occupant du logement ou le bailleur.

Un incendie est vite arrivé. C’est d’ailleurs l’accident domestique le plus fréquent en France. Les décès restent encore trop nombreux. En plus du danger lié aux flammes, l’inhalation des fumées toxiques lors d’un départ de feu peut provoquer de graves affections respiratoires et pulmonaires.

Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) détectent les fumées et les gaz chauds, puis émettent une alarme sonore puissante. Alertés, les occupants peuvent évacuer les lieux à temps, prévenir les secours et peut-être éviter la propagation des flammes.

À savoir : 70 % des incendies accidentels ont lieu pendant la nuit et surprennent les victimes dans leur sommeil.

 

Quel détecteur de fumée choisir ? Combien faut-il en installer ?

Quel détecteur de fumée choisir ?

De nombreux détecteurs de fumée fonctionnent avec des piles et sont très simples à installer. Votre détecteur doit être conforme à la norme NF EN 14604, la référence du fabricant, les dates de fabrication et de remplacement indiquées sur l’emballage et sur le boîtier du détecteur doivent être identiques.

Combien de détecteurs ?

Un seul détecteur est obligatoire. Pour votre sécurité face aux incendies, il est prudent d’en installer plusieurs. L’idéal est de placer un détecteur par étage, au plafond des pièces à vivre, dans les montées d’escaliers et à proximité des groupes de chambres.

Ne pas placer de détecteur dans la cuisine, dans la salle de bains, à proximité des fenêtres ou des appareils de chauffage où les vapeurs d’eau et de cuisson et les courants d’air pourraient déclencher l’alarme inutilement.

 

Qu’est-ce que la télésurveillance ?

La télésurveillance est un système d'alarme sans fil composé de détecteurs d’intrusion et connecté à un centre de surveillance. Il peut aussi jouer un rôle de prévention incendie avec son détecteur de fumée. Installé chez vous par des professionnels, il surveille votre domicile en permanence contre les intrusions.

L’installation d’un système de sécurité par télésurveillance divise par quatre les risques d’intrusion (source EPS) et les départs d’incendie sont détectés plus rapidement.

Grâce à la télésurveillance, vous pouvez dormir et vous absenter en toute sécurité.

 

La télésurveillance : une façon fiable de protéger votre domicile

Pas d’erreur possible ! Si une intrusion est détectée, EPS, N°1 de la télésurveillance en France*, met en œuvre des mesures pour dissuader l’intrus : déclenchement de la sirène, appel de contrôle sur place, information immédiate de l’abonné (ou des personnes qu’il a désignées) avec photos prises lors de l’alerte si vous avez opté pour cette fonction, intervention d’un agent de sécurité sur place et appel des forces de l’ordre en cas d’alarme confirmée (selon la formule choisie).

 

Plus de sécurité pour vous et vos enfants

Grâce au système de télésurveillance, vous pouvez également être informé du retour de vos enfants à votre domicile après l’école. Accédez à d’autres fonctionnalités pratiques et pilotez votre système d’alarme à distance grâce à l’application mobile mise gratuitement à votre disposition.

Pour en savoir plus sur notre offre**, remplissez le formulaire ci-dessous ou contactez notre partenaire, EPS au 0 800 970 887 (appel gratuit depuis un poste fixe - du lundi au vendredi de 8h00 à 20h30 et le samedi de 8h00 à 18h00).

 

* Service opéré par EPS - SAS au capital de 1.000.000 euros - Siège social : 30 rue du Doubs 67100 STRASBOURG - Adresse de correspondance : 36 rue de Messines - CS 70002- 59891 LILLE CEDEX 9. RCS Strasbourg n° 338 780 513 - Code APE 80.20Z - N° TVA Intracommunautaire FR 92 338 780 513 - NIF Collectivité St Martin 179886. L’autorisation administrative délivrée par le Conseil National des Activités Privées de Sécurité en date du 02/12/2013 sous le numéro AUT-067-2112-12-01-20130359358 ne confère aucune prérogative de puissance publique à l'entreprise ou aux personnes qui en bénéficient. Centres de Télésurveillance EPS certifiés APSAD, type P3 maillé, sous les n°163.00.31 et 216.10.31, conformément à la règle APSAD R31.
Source Atlas 2017 en toute sécurité.

** Services proposés aux particuliers sous réserve des conditions et limites figurant dans les Conditions Générales et disponibilité géographique

Remonter